Zen attitude

Use your And, le danger des étiquettes

J’ai envie de partager avec vous aujourd’hui l’une des vidéos qui m’inspire le plus, qui me met un gros coup de pieds aux fesses quand je suis démotivée, qui me fait crier intérieurement « go on girl, you are a f*cking warrior » (#youhou), vous voyez le genre de vidéos auxquelles je fais référence ?

Alors certes, cette vidéo est, de base une pub pour les rasoirs féminins, mais peu importe, je trouve qu’elle fait du bien et c’est le plus important. Je tiens à préciser que je ne suis pas féministe plus que ca, enfin à vrai dire je crois que le féminisme est un concept que je ne maitrise pas très bien (note pour moi-même : se renseigner la dessus), mais j’aimerais parler de cette vidéo dans son symbole universel et pas seulement appliqué aux femmes.

vidéo.PNG

message.PNG

Je vous remets le récit de la vidéo, je le laisse en anglais car je trouve la version originale plus poignante qu’en français (comme souvent aha..) :

« They told you, you could be anything. A beautiful astronaut. A soccer-playing ballerina. A superstar. Then said here’s what you really are. With a label to size you up and box you in if you let it. Don’t.. step outside that box and forget it. When someone labels you this or that, use your « And » to take a stand. With your legs and your voice and your head and your heart. If someone says you’re smart say « yes and.. ». If someone says you’re pretty say « yes and.. » Help them understand. You are polished nails and a polished mind. Raw and refined. Shy and bold. Not just what you’re told. You are warmth and wisdom. And grace and guts. No « ifs » or « buts » just « ands »

Si la vidéo est centrée sur les femmes, j’aimerais aujourd’hui vous parler des étiquettes en général. Pas celles que tu collais sur ton cahier en CP, ni celle qui te gratte le cou quand tu t’achètes un nouveau tee-shirt. Mais celles que nous collons aux gens, que nous rencontrons pour la 1ère fois ou que nous connaissons de longue date.

  • Mais en fait, les étiquettes, c’est quoi ?

J’ai tendance à comparer ça à un meuble avec des tiroirs, chaque tiroir représentant une personne, bien sûr plus tu côtoies de gens, plus il y’a de tiroir mais le principe reste similaire. Dès que nous rencontrons une personne, nous créons naturellement un petit tiroir et collons dessus une jolie étiquette retraçant notre rencontre. Cette personne était de mauvais poil à ce moment là ? PAF elle aura l’étiquette « ronchon ». Celle là n’arrêtait pas de parler de son nouveau CDI ? PAF « vantard ». Et la liste peut être longue. Ces étiquettes nous servent à décrire la personne avec une facilité déconcertante. Suffit de mettre les étiquettes bout à bout. Géraldine ? Oh bah elle est gentille et généreuse mais qu’est ce qu’elle est lunatique.

                            AVAREmalinTIMIDEEGOISTE

  • Pourquoi agit-on ainsi ?

Je me suis beaucoup posée la question de savoir pourquoi nous, humains, avons la fâcheuse tendance d’étiqueter et ranger dans des tiroirs tout ce qui bougeait et pour être sincère, je cherche encore la réponse. J’ai l’impression que cela simplifie nos relations avec les gens et notre vision d’autrui. Je crois qu’en réalité, nous serions un peu perdu sans ces étiquettes.

  • Alors quel est le danger de ces étiquettes ?

Le problème des étiquettes, c’est qu’elles ne laissent pas place au changement. Difficile de changer de tiroir donc. Elles nous enferment, dans une fausse réalité figée, perçue à l’instant t. D’accord, quand je l’ai rencontré, il traversait une sale période, il est donc allé dans ma case « dépressif » mais qui nous dis que 2 mois plus tard je n’aurais pas une personne transformée ? Le problème de ces étiquettes, c’est qu’elles ne sont que du paraitre fugitif, et ne reflète pas, je trouve, ce que nous sommes réellement. Elles sont responsables de ces images qui nous collent à la peau. Et ne croyez pas, même les étiquettes positives peuvent nous encombrer. Quelqu’un de fort et joyeux ne pourra pas avoir de passage à vide, « ah bah non tu pleures pas toi, t’es toujours heureux » ! Et cela ne fait que mettre la pression à cette personne qui « ne DOIT pas » craquer puisqu’il n’est pas « comme ça ». Mais le plus terrible, c’est qu’en plus de coller des étiquettes aux autres, nous nous en collons nous-même. Parce que nous pensons en avoir besoin je crois, pour nous définir, pour savoir qui nous sommes, ce que nous sommes. Et ces étiquettes sont les plus coriaces parce qu’il n’est pas aisé de s’en rendre compte, tant elles sont données et entretenues naturellement. « Je suis quelqu’un de lunatique, donc FORCEMENT, je change d’attitude quand quelque chose me froisse« . Ne vous y méprenez pas, ces étiquettes sont bel et bien un poison. Nous ne sommes pas un adjectif, ni deux, ni même trois, qu’importe à quel point ils sont positifs.label.gif

  • Comment sortir de ces/ses étiquettes ?

Et bien, à mon sens, la première étape serait déjà de prendre conscience de l’existence de ces étiquettes, avant de s’attaquer à elles. Les lister, pourquoi pas. Que ce soit celles que nous collons aux gens, ou celles que nous nous collons nous-même. La seconde étape serait de les nuancer en se posant la question : « ce trait me définit-il réellement ou n’est il que le reflet d’une de mes attitudes, de mes actions, de mon comportement ?  » Non je ne suis pas fragile, il m’arrive d’être susceptible mais j’apprends à être plus forte. Concernant les autres, nous devons essayer de ne pas être aussi binaire et dur dans notre jugement, mais de laisser la place à l’évolution; certes cette fille à la soirée d’hier était très maquillée et très apprêté pour le type de soirée  -aguicheuse- mais peut-être ignorez vous que cette même fille sort d’une période douloureuse et retrouve l’envie de rencontrer et séduire.tumblr_o2k0bcV0JU1u6osmfo1_500.gif

Laissez le temps aux gens. De s’exprimer, de vous montrer qui ils sont.

Laissez VOUS le temps.

and

«  Je suis susceptible ET battante      

Je suis sportive ET coquette

Je suis boudeuse ET joyeuse

Je suis timide ET courageuse

Je suis indépendante ET collaborative »

Et vous, quel sont vos « AND » ?

Saperlipopettement,

Signature

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s