Dans ma poubelle·Miroir mon beau miroir·Take it green

Zoom sur les cotons lavables

Lorsque j’ai découvert le mode de vie Zéro déchet et réaliser mon ambition de changer mes habitudes, j’ai commencé par m’attaquer à ma salle de bain et recherché des solutions pour remplacer mes produits conventionnels vers des découvertes plus éco-responsables. Et les cotons démaquillants ont été ma 1ère cible car j’en utilisais ENORMEMENT et la solution d’utiliser des cotons réutilisables me paraissait facile à mettre en œuvre (et oui, je suis une feignasse éhé!).

etatlieu

J’utilise au moins 2 disques à démaquiller par jour, pour me nettoyer le visage le matin et me démaquiller le soir. En tant que bonne étudiante fauchée qui se respecte, j’avais pour habitude d’acheter les cotons en disques de la marque pouce (y) chez Casino, environ 60 centimes le paquet de 60, à raison de 14 utilisations par semaine, arrondies à 16 pour mon rituel vernisVSdissolvant hebdomadaire, nous en sommes  à 16 x 4 semaines = 64 cotons = 1 paquet par mois environ (merci mes 2 ans de maths SUP/SPE pour ce calcul..). Soit un budget ridicule d’en gros 60 centimes par mois pour le budget cotons, version traditionnel.

Alors en tant que bon gens fute-fute que vous êtes, vous allez me dire pourquoi me suis-je cassée la tête pour si peu ? Allez j’suis sympa, je vous explique !

pourquoi

La culture de coton est l’une des plus polluantes et les plus gourmandes en eau. Parce que des chiffres sont bien plus parlant que des mots, voici un petit bilan écologique du coton :

litreeaucoton

Le chiffre varie selon les techniques utilisées mais le coton reste le 3ème consommateur d’eau d’irrigation après le riz et le blé. Assez énorme donc..

Et cette culture est trèèès polluante en pesticides et traitements chimiques.

pesticidecoton.PNG

Pour mieux se figurer la chose, petit bilan de la production d’un tee shirt :

bilanteeshirt.PNG

Ajouté à tout cela le plastique qui entoure nos petits cotons, les produits chimiques qui en plus de polluer les sols se retrouvent sur notre peau, il ne m’en a pas fallut plus pour tester de nouvelles solutions.

alternative

P1070040
Mes cotons lavable que j’aime, les Tendance d’Emma (gauche) et Bébé au Naturel (droite)

La solution est d’utiliser des cotons lavables en machine et réutilisables .. presque à l’infini. Ces cotons peuvent-être de différentes matières, taille et forme (ah nan quand même pas on me dit dans l’oreillette !)

  • Les matières :

Et bien, j’ai pu en tester 3 types, vous les retrouverez dans l’ordre de gauche à droite sur ma photos pour les disques les Tendances d’Emma. J’ai commandé un kit avec 3 cotons des 3 types afin de tester la matière qui me convenait le mieux : très pratique !

  • le biface coton (bio)/molleton bio : il convient très bien pour se démaquiller les yeux et le teint, il y’a un coté un peu rêche avec des bouclettes qui accroche et un coté tout doux et lisse (le côté de la photo est le coté rêche)
  • le bambou (le ptit vert sur la photo)  : plus écologique que le coton car sa culture est peu polluante, le bambou est très doux au toucher, bien que j’ai trouvé qu’il devenait un poil rêche après lavage. En plus il en existe version couleur funky, yeaah !
  • l’eucalyptus : la matière est très douce et très souple, elle a parfaitement convenu au nettoyage matinal de ma peau sensible. Petit bonus : la matière se nettoie très bien (même mon fond de teint couvrance +++ ne résiste pas) et sa culture nécessité très peu d’eau. Vous l’aurez compris, je l’ai adoré !
kit-eco-belle-test
Photo Les Tendances d’Emma

Au final j’ai sélectionné 2 matières : le coton pour mon démaquillage et le bambou pour nettoyer ma peau le matin avec mon hydrolat de rose.

  • L’utilisation

Ces cotons s’utilisent.. comme leurs copains jetables, on applique le produit utilisé, lait démaquillant, huile, eau micellaire ou hydrolat et on se débarbouille. Il faut tout de même noter que les cotons lavables ont tendance à plus absorber de produit liquide que les cotons classiques, j’ai observé que mon hydrolat diminuait plus rapidement que lorsque j’utilisais des cotons classiques. L’application est agréable à condition que l’on choisisse correctement la matière adaptée à son type de peau. Ces disques sont réutilisables en moyenne de 300 à 500 fois. En revanche, si vous portez du vernis comme moi, vous ne supprimerez pas, à moins d’utiliser un bain dissolvant, le coton hebdomadaire pour refaire la manucure du dimanche ..

  • L’entretien

Une fois que notre cher coton a fait son job, on le passe à la machine, et il ressort tout beau tout propre. Personnellement, je les lave à 40°C, mélangé à mes autres vêtements et ils ressortent nickels à chaque fois, je les laissent sécher à l’air libre mais vous pouvez utiliser le sèche-linge qui les laisseront plus doux. Des petits filets de lavages existent même afin d’éviter de faire la pèche aux cotons perdus dans le fin fond de la machine (true story) ! J’avais peur au début de ne pas être organisée et me retrouver sans coton, mais avec un bon stock, zéro soucis  !

  • S’en procurer

De nombreux sites existent pour acheter ces cotons réutilisables. Personnellement, je vous conseille de d’abord choisir votre matière avec le kit Eco belle sur le site les Tendances d’Emma. Il vous en coûtera 5 euros et 3 euros de frais de port que vous pouvez par la suite ré-investir sous forme de bon d’achat offert par le site. Avec ces 8euros et quelques, j’ai investi dans ma coupe menstruelle, pratique !

J’ai trouvé ces cotons de très bonne qualité, cependant ils étaient trop gros pour mon utilisation et me forçaient à utiliser trop de produit. Je me suis donc orienté vers ceux de Bébé au Naturel, plus petit (7,5cm de diamètre contre 10 pour ceux des Tendances d’Emma) et j’ai commandé un kit de 6 cotons en bambou et un autre de 6 en coton bio. Chaque kit m’a couté 4,40 avec les frais de ports gratuits, raisonnable donc !

Voici également d’autres sites où vous trouverez des cotons réutilisables :

Tout allant vert

Lulu Nature

Plim

Sachez également que Lamazuna ont également crée des lingettes démaquillantes.. sans besoin de démaquillant ! A tester 🙂

Et pour les plus douées, vous pouvez réaliser vous même vos cotons avec des chutes de tissus en coton ou même en polaire, qui sera très doux à l’application. Suffit de découper 2 ronds de tissus, de les coudre ensembles et le tour est joué (enfin, nulle en couture comme je suis, je ne m’y suis pas aventurée mais n’hésitez pas à partager vos créations 🙂 )

  • Les économies

Alors c’est l’heure de parler money ! Mes cotons réutilisables m’ont couté 8,80 euros, il me faudra donc environ un an pour les amortir, mais ce calcul dépendra de votre consommation personnelle de cotons, de la marque de vous utilisez.. Mais je trouve cela pas si mal !

bilan

Assez blablaté, il est l’heure de faire le bilan de ces cotons réutilisables. Ils sont donc bien pour réduire notre impact environnemental, peuvent nous faire réaliser des économies et certaines matières sont très douces pour la peau. En revanche, il faut être plutôt bien organisé niveau machine et prévoir un bon stock.

Approved.PNG

Personnellement, c’est adopté depuis quelques mois, .. et vous ?

Saperlipopettement,

Signature

Publicités

2 réflexions au sujet de « Zoom sur les cotons lavables »

  1. Super ton article ! Je n’utilise plus de fond de teint depuis environs 5-6 mois et ne maquille que mes yeux. Du coup, ce serait une belle économie monétaire pour moi et un petit geste de plus pour l’environnement ! J’aime énormément ce concept, car c’est fou le nombre de cotons démaquillants qui se retrouvent à la poubelle !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s